Les énergies vertes : la fin d’un mythe

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’Agence Internationale de l’Energie vient de publier une qui montre que la réglementation des énergies renouvelables pèse sur leur développement. En effet, le premier objectif européen qui visait les 20% d’ENR en 2020 pourrait ne pas être atteint. Par ailleurs dans le journal Le Monde, on apprend que le concept d’ENR est assez flou puisque la plus part d’entre elles nécessitent beaucoup de terres rarres pour leur fabrication, une ressource presque totalement contrôlée par la Chine et peu répendue sur la planète.

Il y a peu de temps les ministres de l’énergie des principaux pays européens affirmaient : “Nous devons proposer un cadre réglementaire solide et sur le long terme pour soutenir les sources d’énergies renouvelables, indépendamment des divergences sur les modalités opérationnelles (…). Un objectif sur les énergies renouvelables renforcera la compétitivité européenne et contribuera à la création d’emploi et à la croissance”.

Or une récente étude de l’AIE constate que les réglementations nuisent au développement de cette activité. Pire encore l’agence de l’OCDE explique également qu’il existe un “ risque de ne pas atteindre les niveaux de production nécessaires pour réaliser les objectifs mondiaux sur le changement climatique”.

Enfin, il y a déjà quelques mois, la journaliste du Monde Audrey Garric révélait que “la croissance verte accroissait notre dépendance aux terres rares”! En reprenant les travaux des ingénieurs Philippe Bihouix et Benoît de Guillebon, elle montre notamment que“la croissance verte est un mythe : la course technologique et l’innovation créent un emballement de besoins en métaux, en particulier les plus rares, qui rend cette croissance non durable”.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »