Installations hydrauliques : entre innovation et sécurité

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Pendant l’été, le parc hydraulique peut plus facilement faire l’objet de travaux de maintenance du fait des niveaux d’eau qui sont inférieurs à ceux enregistrés le reste de la saison. Cette période propice à l’entretien des installations, est aussi celle qui nécessite la plus grande vigilance, notamment du fait de l’arrivée des vacanciers à proximité des cours d’eau. Pour faire face à cette double exigence, EDF mobilise tous ses agents pour satisfaire au mieux les attentes de ses usagers et des touristes…

La maintenance des barrages : une mission stratégique

Trois sites font actuellement l’objet de rénovation sur le parc hydraulique du pays. EDF (80%) et GDF Suez (12%) sont les premiers exploitants de ces centrales hyrauliques qui ont réalisé 13,8% de la production électrique selon le bilan d’activité de Réseau Transport de l’Electricité 2013, ce qui en fait la première source d’énergie renouvelables du pays. Afin de maintenir cette ressource dans son meilleur état de fonctionnement, des interventions sont régulièrement nécessaires.

C’est notamment le cas à Arrens dans les Hautes-Pyrénées, où « environ 40 personnes, salariés d’EDF et d’entreprises prestataires, sont mobilisées pour décaper les quelque 600 mètres linéaires de conduite forcée à l’aide d’un système ultra-haute pression ». Parmi les autres chantiers en cours, on peut notamment citer la centrale de Luzech dans le Lot, ou encore l’usine hydro-électrique du Lac d’Aourste. En reportage sur place, les journalistes de France 3 évoquent « un chantier de 3 millions d’euros qui ne peut se faire que l’été »…

La sécurité des estivants : une mission vitale

En plus de l’entretien des sites, la gestion de ces ouvrages installés sur les cours d’eau mobilise de nombreux intervenants pour assurer la sécurité de la population des environs.Outre le dispositif déployé tout au long de l’année qui permet d’accueillir des milliers de visiteurs sur les sites, des hydro-guides ont été dépêchés spécialement pour s’assurer de la sécurité des vacanciers. Au contact des estivants, ces derniers doivent faire preuve de tempérance et de fermeté !

C’est notamment le cas de Margot Cadieu recrutée cette année qui raconte son expérience au journal local La Nouvelle République. En plus des dangers en amont et en aval des cours d’eau, la plus grande menace réside dans l’insouciance des touristes qui méconnaissent parfois le fonctionnement d’un barrage ! Après avoir passé son été à faire de la « prévention sur les dangers de la rivière », elle connaît parfaitement les risques des vacances…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »