Trajectoire énergétique: où en est la France ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le futur de l’énergie doit-il passer par l’énergie solaire et l’éolien? C’est une question que l’on est en mesure de se poser, surtout en regardant les chiffres de l’énergie en 2013.

En effet, selon le bilan électrique de Réseau Transport Electrique, l’électricité produite en France provient à 73,3% du nucléaire, puis à 13,8% de l’hydraulique, et à 8,1% du thermique à combustible fossile, enfin l’éolien équivaut à 2,8% soit mieux que l’énergie solaire qui se chiffre à 0,8% de la production totale.,

Et encore, le tableau du Bilan énergétique de la France réalisé par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) nous rappelle dans la consommation totale d’énergie primaire s’évalue à 259,6 millions de tep en 2013. L’électricité quant à elle ne représente que 114,4 millions de tep, contre 127,3 millions de tep pour les hydrocarbures.

Pourtant les ingénieurs français dispose de compétences stratégiques dans ces métiers. A droite on peut s’interroger à ce titre, comment faut-il comprendre la proposition de Nicolas Sarkozy sur la questions des hydrocarbures? Doit-on envisager une nouvelle orientation pour notre parcours énergétique ? Qu’advient-il alors des engagements européens ?

Avec le Paquet Climat Energie de Jose Manuel Baroso signé en janvier 2014, “les Etats ne seront pas individuellement comptables des progrès réalisés, pas plus que pour l’efficacité énergétique, et l’objectif d’atteindre 27% d’énergies renouvelables dans le mix de 2030 entérine la trajectoire tendancielle.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »