Performance thermique : un savoir-faire français reconnu à l’international

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Si la France s’est engagée depuis peu dans une politique de transition énergétique condamnant les moyens de production thermique trop polluants à l’arrêt définitif ou à l’adaptation aux nouvelles normes environnementales européennes en matières d’émissions industrielles, les exploitants énergétiques français disposent malgré tout d’un savoir-faire et de compétences étendues en matière d’ingénierie thermique. Un savoir-faire qu’il est possible aujourd’hui d’exporter dans le sens d’une exploitation socialement et techniquement plus responsable. C’est notamment le cas du groupe EDF qui via son centre d’ingénierie thermique (CIT), contribue à optimiser les performances et les conditions d’exploitation des centres de production thermique à l’international.

Le centre d’ingénierie thermique, unité de la Division Production et Ingénierie thermique d’EDF, participe à la performance du parc de production et gère au quotidien un large éventail de technologies telles que les turbines à combustion, les centrales à charbon pulvérisé, les cycles combinés gaz (CGG) mais également des filières d’avenir comme les centrales charbon supercritique ou les dispositifs de captages de CO2.

Autant de compétences reconnues dans la gestion, l’expertise et le conseil que cette équipe d’ingénieurs mettra prochainement à disposition du groupe égyptien EEHC (Egyptian Electricity Holding Company) dans le cadre d’un nouvel accord de partenariat relatif à l’optimisation opérationnelle des tranches thermiques de Shoubra El-Kheima et d’Abu-Sultan, représentant une puissance cumulée de 1860 MW. Le centre d’ingénierie thermique d’EDF sera chargé ici d’évaluer et d’établir les moyens d’améliorer le rendement de ces deux unités de production gaz et fioul situées dans la région du Caire et d’Ismaïlia.

Prévoyant à la fois l’optimisation de la performance et du fonctionnement général des systèmes, la réorganisation efficiente des procédures de production et la formation des personnels via un renforcement des compétences d’exploitation, ce nouveau contrat sera également l’occasion pour EDF d’expérimenter de nouvelles méthodes de travail tant sur le plan technique qu’humain. Le CIT mettra l’accent notamment sur les méthodes de vente de services, la synergie des équipes, et l’équipement informatique dans le sens d’un meilleur partage de l’information.

Ce projet financé par la Banque Africaine de développement, devrait mobiliser une dizaine de personnes et s’étaler sur une année. Il permettra à la société EEHC d’optimiser les performances des sites de production en question mais aussi, via son volet formation, d’appliquer ses nouvelles méthodes et compétences aux autres centrales exploitées par la compagnie égyptienne.

Une nouvelle expérience à l’international pour le CIT d’EDF qui viendra confirmer la bonne réputation dont jouit la France en matière de performances thermiques à la fois techniques et environnementales. Le CIT est déjà intervenu à plusieurs reprises à l’étranger, au Vietnam au sein du cycle combiné gaz de Phu My et au Brésil sur le site CGG de Norte Fluminense.

Rappelons ici que si le thermique n’est utilisé en France que pour ajuster la production à la demande et ne représente désormais que 10% du mix électrique, il tient encore une place prépondérante dans la production énergétique de nombreux pays émergents.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>