Les énergies renouvelables comme solution au développement de l’Afrique

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Intervenant lors du Forum Crans Montana, samedi 14 mars 2015 à Dakhla au Maroc, plusieurs experts africains et européens ont souligné l’importance des énergies renouvelables pour le continent africain.

Plus d’un habitat sur deux n’a pas accès à l’électricité en Afrique, et si rien n’est entrepris rapidement cette proportion augmentera du fait de la croissance démographique élevée. Et les zones rurales seront les plus touchées, car trop isolées pour être connectées aux réseaux nationaux. Cette situation est désastreuse non seulement pour les populations en précarité énergétique, mais également en terme de développement économique pour les pays.

Cela fait pourtant quelques années que les experts pointent les importantes ressources en énergies renouvelables dont est doté l’Afrique. Ils soulignent que si ces ressources étaient pleinement exploitées, les perspectives pour l’Afrique seraient radicalement améliorées par la fourniture d’une énergie accessible et abordable pour tous.

Le continent a évidemment un potentiel considérable en matière de production d’énergie solaire tout au long de l’année. Mais la production hydraulique est également bien engagée, et les chercheurs affirment que l’énergie éolienne peut également être exploitée à grande échelle, notamment en Afrique du Nord sur la côte méditerranéenne, ainsi qu’en Afrique du Sud. A titre d’exemple, on peut citer le plus grand parc éolien d’Afrique, Sahara Wind, dans la région de Tanger au Maroc ; ou encore l’inauguration par EDF Energies Nouvelles, le 29 janvier dernier, en Afrique du Sud, de son premier parc éolien sur le continent (le premier de trois projets éoliens que va mettre en œuvre l’entreprise française dans ce pays).

Selon les experts du secteur, la production d’électricité croît de seulement 1 GW chaque année, alors que l’Afrique aurait besoin de 7 GW supplémentaire pour faire face à la demande croissance en électricité. Les solutions existent, mais encore trop de contraintes empêchent l’Afrique de bénéficier de son potentiel en énergies renouvelables. En particulier, les acteurs du secteur privé hésitent à investir dans un cadre institutionnel et règlementaire n’offrant pas de garanties suffisantes.

Les participants du Forum Crans Montana ont ainsi réfléchis aux mesures devant être prises pour tirer profit au maximum des richesses énergétiques du continent : les énergies renouvelables peuvent transformer l’Afrique en comblant son déficit énergétique et en stimulant l’ensemble de son économie.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »